Vous êtes ici : Accueil > Maisons d’écrivain en Aquitaine > Bertran De Born

Bertran De Born

1140-1214

Hautefort
Dordogne

L’importance stratégique du château de Hautefort s’affirme pendant les guerres de Guyenne qui opposent les Plantagenêt aux Capétiens. Les propriétaires, Constantin et Bertran de Born, frères ennemis, supportent des camps différents. Le château subit plusieurs sièges dont celui de Richard Coeur de Lion en 1183, avant d’être relevé de ses ruines par Bertran de Born. Troubadour et guerrier, celui-ci chanta ses combats dans une quarantaine de « sirventes » devenus célèbres. Ces chants décrivent également la société féodale et font écho à tous les évènements du XIIe siècle. Bertran de Born, né en 1140 à Born de Salagnac, fut ainsi l’un des grands poètes de la littérature occitane. Vers la fin de sa vie, Bertran se retira en l’abbaye cistercienne de Dalon près d’Excideuil, où il s’éteint vers 1214.

Le château de Hautefort

Situé au nord-est du département de la Dordogne, ce château classique perché sur un éperon rocheux est à l’origine une forteresse médiévale construite à l’emplacement d’un camp romain. Pendant les guerres de religion, la forteresse subit une série de modifications, mais c’est essentiellement au XVIIe siècle que le château prit son aspect actuel, à la suite de travaux entrepris par l’architecte Nicolas Rambourg pour le marquis de Hautefort, en l’honneur de sa soeur Marie dont était secrètement épris le roi Louis XIII. Sur les bases médiévales fut édifié un corps de logis classique évoquant les châteaux de plaisance de la vallée de la Loire. De magnifiques terrasses fleuries entourent le château, avec un très beau parc à la française. Une salle dans la tour du XVe est consacrée à Eugène Le Roy, né en 1836 au château.