Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cultiver son jardin...

Cultiver son jardin...


Qu’il soit paysager ou potager, tout petit ou très grand, en pleine campagne, sur votre terrasse ou votre balcon, autant profiter du confinement pour cultiver son jardin et s’aérer l’imagination !

Faute de pouvoir, jusqu’à nouvel ordre, entretenir le parc du domaine de François Mauriac, les jardiniers de Malagar, se proposent de vous accompagner dans vos travaux printaniers : un doute, une hésitation, besoin d’un conseil ?
Posez-leur vos questions ici, ou sur les réseaux sociaux *, Rémy et Marius vous aideront bien volontiers et se feront même un plaisir de publier les photos de vos réalisations.


Et pour commencer, voici venu le temps des semis :

Vous devez planter les graines de votre choix dans des petits pots remplis de terreau.
Vous n’avez pas tout ce qu’il vous faut, qu’à cela ne tienne :

• Pour les graines et le terreau : la Région Nouvelle-Aquitaine vous met en contact avec des producteurs locaux et notamment des horticulteurs qui peuvent vous livrer à domicile avec toutes les précautions requises : plateforme.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr

• À défaut de godets à semis, vous pouvez parfaitement utiliser des pots de yaourts, en plastique ou en carton, en les perçant de trois petits trous dans le fond.

- À semer début avril : les courgettes (les rondes et les longues), ainsi que les courges, les poivrons et les aubergines.

- Pour varier les goûts et aromatiser vos plats, n’oubliez pas : persil, basilic, thym et romarin.

- Attention, dernière ligne droite pour semer les tomates (après les carottes seront cuites !)

Au plaisir de répondre à vos questions, et d’ici là, prenez bien soin de vous.

* Facebook : @MalagarMauriac
Twitter : @MauriacMalagar
Instagram : @malagarmauriac


Vos questions // Nos réponses

Marie : "Bonjour, pouvez-vous me dire ce que je dois faire avec cet arbuste (dont je ne connais pas le nom). Il a joliment fleuri au début du printemps, mais a depuis bien mauvaise mine… Faut-il juste tailler les branches mortes ? Merci. »

Réponse : Bonjour, désolés mais nous n’arrivons pas à identifier votre arbuste sur cette photo. C’est vrai qu’il a mauvaise mine. Il faut donc tailler la totalité des branches mortes jusqu’à la basse du tronc. Il faudra aussi mettre un peu d’engrais organique et suivre son évolution. Bonne journée.

« Bonjour, J’ai un arbuste dans mon jardin, je ne sais pas du tout ce que c’est mais voici la photo, il est très odorant. Pouvez-vous me dire de quel arbuste il s’agit ? Merci et bonne journée » PC

Réponse : Bonjour, votre arbuste est une Sauge Grahamii rouge. C’est un plante qui ne demande pas beaucoup d’entretien. Il suffit de la tailler à l’automne (le tailler à ras, en laissant au moins 5 cm de branche). Merci et à bientôt.

Mélanie : « Qu’arrive t-il à mon jasmin des Açores ? Qui grignote ses feuilles ?

Réponse : Bonjour, vu les photos que vous m’avez envoyées, je pense que ce sont des acariens ou coléoptères. Pour y remédier, je préconise une solution à base d’huile essentielle de Romarin diluée dans de l’eau (quelques gouttes pour 1/2 litre d’eau), puis, pulvériser. ⚠️ Attention aux huiles essentielles, elles sont très concentrées.

📖 Vous pouvez aussi faire une décoction d’ail. C’est un bon répulsif pour les petites bêtes nuisibles. Pour la préparation d’une décoction d’ail : - Mettre de l’ail haché (1 gousse entière) ou écrasé, dans de l’eau, - Faire bouillir et laisser macérer une nuit, - Filtrer la décoction et la pulvériser sur les feuilles et les tiges. Il ne faut pas oublier le dessous des feuilles.
Bon jardinage, et à très bientôt, n’hésitez pas à nous envoyer vos photos !

Amine : « Bonjour, j’ai oublié de tailler mon rosier avant l’hiver et là au printemps je vois qu’il est tout faible, je viens de lui changer la terre, qu’est-ce que je peux lui apporter d’autre pour essayer de le revivifier ? Merci »

Réponse : Bonjour, tout d’abord, c’est très bien d’avoir changé la terre. Il faut lui mettre une bonne dose d’engrais organique ou engrais spécifique aux rosiers et bien l’arroser. Si il y a des branches mortes, il faut les tailler à la base. Il n’y a pas grand chose à faire de plus. Il faudra vraiment bien l’arroser (environ 2 à 3 fois par semaine). Pour la taille, vous pourrez le faire à l’automne.
Bonne journée et n’hésitez pas à reposer des questions et envoyer des photos si nécessaire.

Marie-Hélène : «  J’ai constaté que mon pêcher avait une grosse branche morte. Je l’ai coupé à ras du tronc et j’ai vu que le bois est pourri à l’intérieur de la branche et que ça continue vers le tronc. Mon pêcher est il condamné ? Sur les autres branches il y a déjà des mini pêches et cette année il n’a pas de cloque. Ce qui est très étonnant car il en a chaque année et les autres pêchers du jardin en ont. Autre question, y a t’il un risque que la maladie se transmette aux autres pêchers du jardin ? Je vous remercie par avance. »

Réponse : Pour votre pêcher, il faut surtout mettre impérativement du mastic cicatrisant (ex : goudron de Pin des Landes), pour éviter la propagation des champignons.
Il faudra vérifier l’année prochaine qu’il n’y ait pas plus de branches mortes. Votre pêcher n’est pas condamné. Il peut survivre même s’il est creux. Mais si vous voyez qu’il périclite, il faudra peut-être l’enlever.
La maladie ne va pas se transmettre aux autres pêchers.
Pour la cloque du pêcher, il faut traiter à la bouillie Bordelaise. Là c’est un peu trop tard mais l’année prochaine, il faudra le faire en février ou début mars.
Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas, on est là pour vous aider.

P. A : «  Bonjour, est-ce que c’est trop tard pour tailler un lagestroemia (très ancien) ? Merci. »

Réponse : La taille du lagestroemia se réalise en février ou en mars. Après cette période, la sève remonte dans l’arbre, et si vous le coupez, il y aura un écoulement de sève et donc une mauvaise cicatrisation. Non, ce n’est vraiment pas bon pour l’arbre et pour son développement.

André M. qui est passé à Malagar, il y a quelques semaines : « J’ai fait une pousse de glycine que j’aimerais planter. Quel type de terre lui faut-il et quelle exposition ? Merci pour votre aide ! »

Réponse : Pour la glycine, Il faut que vous la plantiez en plein soleil ou à mi-ombre dans un sol riche, frais et bien drainé.
- Pour un sol riche : faites un mélange de terre de jardin avec un bon terreau ( ex : "Terre à planter Or Brin") et y ajouter une grosse poignée d’engrais organique.
- Pour un sol frais : c’est un sol humide qui ne manque pas d’eau, donc arrosez régulièrement, 3 à 4 frois par semaine, et selon la température du jour.
- Pour un sol bien drainé : avant de planter, mettez des cailloux ou des billes d’argile au fond du trou. La glycine aime bien l’eau mais pas d’excès, ces cailloux permettrons que l’eau ruisselle sous la plante.

Marie B - Bazas : «  Bonne idée vos tutos jardinage ! Difficile de se procurer arbres et arbustes ces temps-ci… En imaginant que le confinement prenne fin en juin, sera-t-il encore temps de planter ? »

Réponse : Oui, vous pourrez toujours planter en juin, mais attention à l’arrosage ! Il faudra un arrosage régulier et abondant, au moins une fois par jour. La terre doit rester vraiment humide.
Privilégier des plantes en conteneur (en pot), car ils résisteront mieux à la sécheresse.

(photo : glycine blanche de Malagar - avril 2019)