Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > Hommage à Michel Suffran

Hommage à Michel Suffran

Si vous souhaitez participer à cet évènement, pensez à réserver : Réservation

Vendredi 18 octobre à 18h

Pour télécharger le programme de la soirée :  - PDF - 1 Mo (PDF - 1 Mo)

Le 5 juillet 2018, Michel Suffran nous quittait, rejoignant sans nul doute, sur La Terrasse de Malenciel, Montaigne, Montesquieu, Mauriac, ainsi que ces écrivains de la « génération perdue » auxquels il était tant attaché.
Amoureux de Bordeaux, médecin, auteur de romans, de pièces de théâtre et d’essais, Michel Suffran était aussi un grand lecteur, un « bibliophage, dévoreur de mots », ainsi qu’il se définissait lui-même. Un jour d’octobre 1966, accompagné de Raymond Mirande, il ose venir rencontrer François Mauriac à Malagar, ouvrant ainsi l’histoire d’une longue amitié littéraire.


18h00 // Lecture extrait de La Nuit de Dieu de Michel Suffran par Éric Sanson

" Éric Sanson est habité par l’amour du théâtre. Mais cet élan spontané s’appuie sur un travail, une rigueur et une persévérance qui font l’estime et, j’oserai dire l’admiration. Ce qu’apprécie avant tout cet homme plein de fougue et de générosité, c’est un « théâtre de texte ». Car il possède le don, qui me paraît primordial, d’apporter aux mots leur charge sensuelle, de les mettre en voix, de les incarner avec une sorte d’affectivité gourmande. Qu’il s’agisse de Buzzati, Giono, Colette ou Cyrano, il parvient à faire partager sa passion avec ceux qui l’écoutent, aussi naturellement que l’on partage, entre amis, les nourritures essentielles. L’humaniste est, chez lui, indissociable du comédien." Michel Suffran

18h30 // My generation de Philippe Baudorre

Professeur de littérature française du XXe siècle, Philippe Baudorre est spécialiste des relations entre littérature et journalisme. Il a notamment travaillé sur la 1ère Guerre mondiale et la représentation littéraire du conflit, organisé en 2001 un colloque sur les écrivains journalistes et la Guerre d’Algérie, et dirigé le volume Mauriac, un écrivain journaliste (Revue des lettres Modernes, 2003). Vice-président du Conseil d’administration de l’Université Bordeaux Montaigne de 2005 à 2009, Philippe Baudorre est vice-président du Centre François Mauriac de Malagar.

19h00 // Michel Suffran et François Mauriac, une amitié d’encre et de pierre de Natacha Vas-Deyres

Natacha Vas-Deyres est agrégée de lettres modernes, docteure en littérature française, francophone et comparée, enseignante et chercheuse associée de l’université Bordeaux Montaigne. Elle est spécialiste de l’utopie/dystopie, de science-fiction et d’anticipation française et américaine au XXe siècle (littérature et cinéma). Elle a obtenu deux fois le Grand prix de l’Imaginaire, en 2013 dans la catégorie essai et en 2016 le prix spécial. La même année, elle est lauréate du Jamie Bishop Mémorial Award décerné par L’IAFA aux Etats-Unis.

19h30 // Entracte - pause apéritive

19h45 // Michel Suffran vu par la presse d’Isabelle de Montvert-Chaussy

Isabelle de Montvert-Chaussy a deux passions : lire et écrire. Journaliste et critique littéraire pour le journal Sud Ouest, elle a collaboré à plusieurs ouvrages et revues de vulgarisation sur les sciences, l’Histoire et le patrimoine et s’est particulièrement intéressé au Périgord et au Bordelais, au protestantisme, ainsi qu’à l’histoire des Hommes et des idées des XIXe et XXe siècles. Elle est également l’auteur de La Tour Blanche, une histoire singulière (Éd. Elytis, 2012) et de Malagar : Objet de roman, roman des objets avec la photographe Sandrine d’Aboville (Éd. de l’Entre-deux-Mers, 2017).

Les trois conférences sont ponctuées de courtes lecture par Camille Soulier

Après avoir participé à plusieurs projets cinématographiques, Camille Soulier fait le choix du théâtre et débute son apprentissage de la scène durant un an au cours Florent, à Paris. Elle intègre ensuite le cycle d’orientation professionnelle du Conservatoire Jacques Thibaud de Bordeaux dont elle est sortie diplômée, et où elle a notamment travaillé des pièces de Shakespeare, Horvath et Tchékhov.

20h10 // Lecture extrait de Pilate de Michel Suffran par Éric Sanson