Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > La Nuit de la Lecture en ligne

La Nuit de la Lecture en ligne

Revivez La Nuit de la Lecture du 18 juillet avec Ariane Ascaride et Jean-Marc Barr sur des textes de François Mauriac et Philippe Lançon, ici sur notre site internet et mais aussi sur nos réseaux sociaux :

- Acte I
Les Anges noirs, (1936), chapitres 1 à 3.

- Acte II
De l’art de la chronique, de François Mauriac à Philippe Lançon.

Pour télécharger le programme :  - PDF - 919.7 ko (PDF - 919.7 ko)


Vous avez été très nombreux à nous poser la question... Nous sommes heureux de vous confirmer qu’avec un léger décalage de date et toutes les précautions exigées par la situation sanitaire, La Nuit de la lecture a bien eu lieu à Malagar.

Elle s’est déroulée le samedi 18 juillet à partir de 19h00, sur réservation uniquement, enregistrement du courriel obligatoire, et nous ne pouvions malheureusement accueillir que 250 personnes maximum.


Ariane Ascaride

Née à Marseille, Ariane Ascaride a fait des études de sociologie à l’université d’Aix-en-Provence avant d’intégrer le Conservatoire National d’Art dramatique de Paris où elle a suivi les cours d’Antoine Vitez et Marcel Bluwal. Comédienne un point c’est tout, il n’a jamais été question pour elle de choisir entre théâtre et cinéma. À l’affiche d’une cinquantaine de films, dont la moitié tournés sous la direction de Robert Guédiguian, son mari, elle a été sacrée meilleure actrice aux César pour Marius et Jeannette (1998) et a reçu le Prix d’interprétation féminine Colpa Volpi à la Mostra de Venise 2019 pour son rôle dans Gloria Mundi.
Femme de conviction et d’engagements, Ariane Ascaride est aussi une amoureuse de la lecture qu’elle considère comme Une force et une consolation, titre d’un essai qu’elle a cosigné avec Véronique Olmi (Éd. L’Observatoire, 2018).
Crédit photo : Richard Schroeder

Jean-Marc Barr

Jean-Marc Barr est né en Allemagne d’un père américain et d’une mère française. À vingt ans, il quitte les États-Unis, étudie la philosophie à la Sorbonne puis le théâtre à Londres. C’est le succès phénoménal du Grand Bleu de Luc Besson et son interprétation du personnage de Jacques Mayol qui le révèle au grand public en 1988. D’Europa (1991) à Nymphomania (2013), sa rencontre avec Lars Van Trier le fait radicalement changer de registre cinématographique avant de passer derrière la caméra et de co-signer, avec Pascal Arnold, une trilogie sur la liberté et l’amour, suivie de trois autres réalisations. Curieux et allergique aux étiquettes, Jean-Marc Barr cultive l’éclectisme dans ses choix, passant du thriller à la comédie romantique ou dramatique, de collaborations avec Raoul Ruiz, Christophe Honoré ou Annarita Zambrano.
Crédit photo : Ralph Reinecke


Soirée en partenariat avec :

Palais des Thés
55, cours de l’Intendance
Bordeaux