Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > La Nuit de la Lecture à Malagar

La Nuit de la Lecture à Malagar

Si vous souhaitez participer à cet évènement, pensez à réserver : Réservation

Dans le cadre de la Nuit de la lecture à Malagar , samedi 6 juillet à partir de 17 h 30, présentation inédite du Livre de raison de Malagar par le Centre Patrimoine de la Bibliothèque municipale Bordeaux.
La présentation de ce document précieux se tiendra dans le Chai du Rouge, pour 60 personnes maximum par séance, la réservation est obligatoire : malagar.fr


Samedi 6 juillet // à partir de 19h30

Une soirée en trois actes durant laquelle les comédiens Anne Alvaro et Didier Bezace posent leurs voix sur une sélection de textes célèbres, moins connus ou inédits de François et Raymond Mauriac.

- Acte I // 20 H 00 : En plein cœur - Au Verger

Coups de couteau de François Mauriac
Une nouvelle écrite en 1926 et publiée dans le recueil Trois récits en 1929, chez Grasset.
La confession d’un chagrin d’amour d’un mari à sa femme...

- Acte II // 22 H 00 : De la petite à la grande Histoire - Au Verger

Extraits du Livre de raison de Malagar (inédit)
À l’origine, il s’agissait du registre des comptes du domaine que François Mauriac a transformé en une sorte de journal de bord de Malagar où, de 1936 à 1968, il décrit la vie quotidienne qui se frotte à l’Histoire. Il y mentionne notamment l’accueil des réfugiés de la Guerre d’Espagne, l’occupation du domaine par les Allemands ou encore les visites des enfants, ou des amis : André Gide, André Maurois, ...
Ces extraits seront complétés par des passages d’écrits journalistiques de François Mauriac, le Bloc-notes faisant écho à ces mêmes périodes.

- Acte III // 23 H 15 : Un autre Mauriac - Dans la Cour

Extraits d’Individu de Raymond Mauriac, Éd. Le Festin, 2018
Individu est le premier des deux romans (écrit sous le pseudonyme de Raymond Housilane) par l’aîné des trois frères Mauriac, celui qui dut renoncer à ses ambitions littéraires pour assumer son rôle de chef de famille à la mort du père.
L’Individu, c’est Tiburce, un vieux garçon misanthrope et solitaire, dont le roman suit la vie et le lent effacement dans un style froid, précis, presque clinique.


Anne Alvaro

Née en Algérie, Anne Alvaro grandit à Créteil où elle se prend de passion pour le théâtre. Elle travaille avec les plus grands metteurs en scène, de Bob Wilson à Georges Lavaudant, fait sa première apparition au cinéma dans le Danton d’Andrzej Wajda, puis tourne sous la direction de Raoul Ruiz et de Romain Goupil. Le grand public la découvre en 2000 dans Le Goût des autres d’Agnès Jaoui, qui lui vaut le César du meilleur second rôle, qu’elle obtient à nouveau en 2010 pour Le Bruit des glaçons de Bertrand Blier. Anne Alvaro alterne cinéma (Mathieu Amalric, Claire Simon, Noémie Lvovsky, Sou Abadie, ...) et théâtre, avec notamment Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès (2016), Les Bacchantes mis en scène par Sara Llorca (2017/2018) et, sous la direction de Georges Lavaudant, L’Orestie d’après Eschyle, créée aux Nuits de Fourvière en juin 2019.

Didier Bezace

Homme de théâtre et de cinéma, co-fondateur du Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie de Vincennes, puis directeur du Théâtre de la Commune à Aubervilliers, Didier Bezace a joué et/ou mis en scène Brecht, Feydeau, Molière, Pérec, Keene, … Au cinéma, il a tourné sous la direction de Claude Miller, Bertrand Tavernier, André Téchiné, Marcel Bluwal, Elie Chouraqui, Jeanne Labrune, … Gand Prix de la critique 1997 pour sa trilogie C’est pas facile, Molière de la meilleure adaptation et mise en scène pour La Version de Browning de Terence Rattigan en 2005, Prix SACD du théâtre en 2011, Didier Bezace se lance dans une nouvelle aventure théâtrale en 2014 en fondant la compagnie L’entêtement amoureux avec laquelle il enchaîne les créations dont, en 2018/2019, avec Ariane Ascaride : Il y aura la jeunesse d’aimer à partir de textes d’Elsa Triolet et Louis Aragon.

Anne Alvaro ©DR
Didier Besace ©Nathalie Hervieux