Vous êtes ici : Accueil > Vie culturelle > Malagar en toutes lettres

Malagar en toutes lettres

Si vous souhaitez participer à cet évènement, pensez à réserver : Réservation

Les 6 et 7 octobre 2018, deuxième édition de Malagar en toutes lettres . Balade au cœur d’une littérature vivante, aux formes variées, traversée par les questions que pose notre monde comme par nos interrogations plus personnelles.

- Programme 2018 à télécharger :  - PDF - 2.8 Mo (PDF - 2.8 Mo)

Samedi 6 octobre

10h30 // Atelier d’écriture animé par Dominique Sigaud - COMPLET
« Un jour, j’ai détesté la langue qu’on m’adressait. Un jour, j’ai aimé la langue qu’on m’adressait ». Souvenir. Fragments d’un récit.

Dominique Sigaud
Reporter indépendant, spécialiste des conflits en Afrique et dans le monde arabe, couronnée par le Prix de l’Association des Femmes Journalistes en 1996, Dominique Sigaud se tourne ensuite vers la littérature. Sa première fiction sur la Guerre du Golfe, L’Hypothèse du désert, traduite en dix langues, a été suivie d’une quinzaine de romans et romans policiers, essais et récits. Attachée au travail du réel, elle défend aussi, dans sa pratique de l’atelier d’écriture, l’engagement de l’écrivain auprès des plus jeunes, des détenus, des exclus.

- Bibliographie sélective
Dans nos langues, Éd. Verdier, 2018
Tendres Rumeurs, Éd. du Sonneur, 2015
Partir, Calcutta, Éd. Verdier, 2014
Le piège des loups, les 175 maisons de la Gestapo en France, Éd. Stock, 2012
Franz Stangl et moi, Éd. Stock, 2011, J’ai lu, 2013
Conte d’exploitation, Éd. Actes Noir, 2011
The Dark side of the moon, Éd. Actes Sud 2004

En partenariat avec le Chalet Mauriac de Saint-Symphorien.

14h30 // En tête à tête avec Chantal Thomas
Lectures d’extraits des Adieux à la reine et de Souvenirs de la marée basse par Camille Soulier, comédienne.
Modération : Natalie Levisalles

Chantal Thomas
Spécialiste du XVIIIe siècle, Chantal Thomas a été directrice de recherche au CNRS et a enseigné dans plusieurs universités américaines, dont New York University, l’Université d’Arizona et Princeton. Elle est l’auteur de nombreux essais, notamment sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette, ainsi que de romans, nouvelles, récits et pièces de théâtre. En 2014, Chantal Thomas a reçu le Prix Roger-Caillois et le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres pour l’ensemble de son œuvre. Deux de ses romans ont été adaptés au cinéma : Les Adieux à la reine, par Benoît Jacquot en 2011 et L’Échange des princesses, en 2017, par Marc Dugain avec qui elle a co-écrit le scénario. Elle a participé à l’écriture du prochain film de Benoît Jacquot, Dernier amour, inspiré de Casanova.

- Bibliographie sélective
Souvenirs de la marée basse, Éd. Seuil, 2017
L’Échange des princesses, Éd. Seuil, 2013
Un air de liberté. Variations sur l’esprit du XVIIIe siècle, Éd. Payot et Rivages, 2014 - Prix de l’Essai de l’Académie française
L’Esprit de conversation, Éd. Payot et Rivages, 2011
Le Testament d’Olympe, Éd. Seuil, 2010
Les Adieux à la reine, Éd. Seuil, 2002 – Prix Fémina

17h00 // Carte blanche à Tanguy Viel Le lauréat du Prix François Mauriac 2017 invite l’écrivain Christian Garcin
Modération : Natalie Levisalles

Les voyages forment la littérature
Historiques, littéraires, géographiques ou simplement intérieurs, bien divers sont les voyages qui précèdent la création littéraire. Car ce n’est pas de récits de voyages dont il est ici question (encore que…), mais plutôt de la quête d’inspiration de l’écrivain. Entre réel et imaginaire, où Christian Garcin et Tanguy Viel puisent-ils la matière qui constitue leurs écrits ?

Tanguy Viel
Tanguy Viel est né à Brest en 1973. Il publie en 1998, Le Black Note, son 1er roman qui est suivi de dix autres fictions. En 2003, il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome, où il écrit Insoupçonnable, puis s’installe près d’Orléans où il vit et a notamment écrit Article 353 du code pénal, lauréat du Prix François Mauriac 2017. Outre son travail romanesque, Tanguy Viel s’intéresse particulièrement au cinéma et a publié aux Éditions Naïve un récit, Hitchcock par exemple (2010). Il a collaboré avec des artistes aussi différents que le peintre Jacques Monory, la chorégraphe Mathilde Monnier ou le compositeur Philippe Hurel.

- Bibliographie sélective
Article 353 du Code pénal, Éd. de Minuit, 2017 – Grand Prix RTL-Lire – Prix François Mauriac
La disparition de Jim Sullivan, Éd. de Minuit, 2013
Paris-Brest, Éd. de Minuit, 2009
Insoupçonnable, Éd. de Minuit, 2006
L’Absolue Perfection du crime, Éd. de Minuit, 2001 – Prix Fénelon – Prix de la vocation littéraire
Le Black Note, Éd. de Minuit, 1998

Christian Garcin
Christian Garcin vit près de Marseille où il est né en 1959. Grand voyageur, il est l’auteur d’une œuvre vaste et très diverse tant sur le fond que sur la forme : romans, nouvelles, poèmes, essais, carnets de route et quelques ouvrages inclassables (lexiques, évocations littéraires ou picturales, fictions biographiques). Christian Garcin est également traducteur de l’espagnol (J.-L. Borges) et de l’anglais (David Kirby, Charles Bukowski, Herman Melville, Edgar Allan Poe). Il a reçu en 2012 le Prix Roger-Caillois pour l’ensemble de son œuvre.

- Bibliographie sélective
Les Oiseaux morts de l’Amérique, Éd. Actes Sud, 2018
Poèmes américains, Éd. Finitude, 2018
Dans les pas d’Alexandra David-Néel, en collaboration avec Éric Faye, carnet de route, Éd. Stock, 2018
Les Vies multiples de Jeremiah Reynolds, Éd. Stock, 2016
Selon Vincent, Éd. Stock, 2014
Borges de loin, essai, Éd. Gallimard, 2012
Des femmes disparaissent, roman, Éd. Verdier, 2011
Le Vol du pigeon voyageur, roman, Éd. Gallimard, 2000

Retrouvez Christian Garcin au festival Lettres d’Automne de Montauban, dont il sera l’invité d’honneur du 19 novembre au 2 décembre 2018.


Dimanche 7 octobre

14h30 // Le Garçon, lecture musicale de Marcus Malte
Modération : Natalie Levisalles

16h30 // Rencontre avec Marcus Malte

Marcus Malte
Après un bac littéraire, Marcus Malte décroche une licence d’études cinématographiques, devient musicien de rock, de jazz et de variétés, puis projectionniste avant de se consacrer à la littérature. Son 1er livre, Le doigt d’Horace, est publié en 1996, suivi d’une vingtaine de romans policiers, d’ouvrages pour les jeunes lecteurs et de trois recueils de nouvelles. À partir de 2007, vient le temps de la reconnaissance, avec Garden of love qui reçoit de nombreuses distinctions, dont le Grand Prix Paul Féval de la Société des Gens de Lettres et le Prix des Lectrices Elle, Les Harmoniques récompensé par le Prix Mystère de la critique en 2012 et Le Garçon qui décroche le Fémina en 2016.

- Bibliographie sélective
Le Garçon, Éd. Zulma, 2016 – Prix Fémina
Les Harmoniques, Éd. Gallimard, 2011
Garden of love, Éd. Zulma, 2007 - Grand Prix Paul Féval de la Société des Gens de Lettres
Intérieur Nord, Éd. Zulma, 2005 – Prix du Rotary Club de la nouvelle
La Part des chiens, Éd. Zulma, 2003 – Prix Polar dans la ville 2004
Carnage, constellation, Éd. Fleuve noir, 1998
Lac des singes, Éd. Fleuve noir, 1997
Le Doigt d’Horace, Éd. Fleuve noir, 1996

En partenariat avec le Chalet Mauriac de Saint-Symphorien.

Natalie Levisalles - Modératrice
Longtemps journaliste à Libération, Natalie Levisalles travaille maintenant comme documentariste et éditrice. Elle collabore à la revue En attendant Nadeau.

Camille Soulier - Lectrice
Après avoir participé à plusieurs projets cinématographiques, Camille Soulier fait le choix du théâtre et débute son apprentissage de la scène durant un an au cours Florent, à Paris. Elle intègre ensuite le cycle d’orientation professionnelle du Conservatoire Jacques Thibaud de Bordeaux dont elle vient de sortir diplômée, et où elle a notamment travaillé des pièces de Shakespeare, Horvath et Tchekhov.