Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Cahier noir

Le Cahier noir

Alors que la France, vaincue, est occupée par les armées nazies, des éditions clandestines qui prennent le nom d’Editions de Minuit, diffusent entre février 1942 et mai 1944, une série de brèves plaquettes signées de pseudonymes. Parmi celles qui sont restées les plus célèbres, Le Silence de la mer par Vercors (Jean Bruller), Le Musée Grévin par François la Colère (Louis Aragon) ou Les Amants d’Avignon par Laurent Daniel (Elsa Triolet). Un des premiers, un des plus beaux, est Le Cahier noir par Forez, c’est-à-dire François Mauriac. L’éminent spécialiste de l’œuvre de Mauriac, Jean Touzot, vient de publier aux éditions Bartillat une nouvelle édition de ce chef d’œuvre de la littérature issue de la Résistance, enrichie d’une belle préface et de textes annexes, notamment les « Pages d’un journal pendant l’Occupation » déjà publiées par ses soins dans Mauriac sous l’Occupation et dont les notes ont été ici complétées.

Le Cahier noir de François Mauriac, édition établie par Jean Touzot et parue aux Éditions Bartillat.